Visuel Tant qu'il y aura des brebis

Tant qu’il y aura des brebis

Léa Carton de Grammont et Arthur Amard

Portrait de tondeurs et tondeuses. Une passe, c’est un geste de tonte. Le tondeur passe sa machine dans la laine, le long du corps de l’animal. Il passe d’une brebis à l’autre, en reproduisant une série de gestes. D’un tondeur à l’autre, il passe son savoir-faire. D’une ferme à l’autre, d’un an sur l’autre, il passe, témoin de la vie pastorale. Comme les tondeurs passent de ferme en ferme, deux acteurs sont passés chez les tondeurs recueillir des témoignages. Ils s’appellent Arthur et Maybie, ils interprètent les tondeurs qu’ils ont rencontrés.

Au fil de ces portraits, le théâtre et la danse déploient un matériau documentaire vers la rêverie, à partir des gestes techniques de la tonte, d’échappées de moutons, et de tentatives de dire, à travers un métier, une place dans le monde.

FB Cie La Dernière Baleine

 

Avec Maybie Vareilles et Arthur Amard
Mise en scène : Léa Carton de Grammont
Regard chorégraphique : Cécile Laloy
Création lumière : Anne-Sophie Mage
Photos : Alban Van Wassenhovei

Production : Comédie de Caen
Coproduction La Dernière Baleine, Théâtre des Pénitents – Montbrison Avec le soutien ville de Saint-Étienne, le Théâtre du Cloître – Bellac, le Chok Théâtre

Théâtre

Vendredi 12 mai – 20h
Durée : 20h

Tout public dès 12 ans

Tarif C (15€/12€/10€ )

Acheter vos places

 

Newsletter

Pour être tenu au courant des actualités du Siroco, inscrivez-vous à notre newsletter